2014 – David CHAUVIN

Ce diaporama nécessite JavaScript.

David CHAUVIN

Aquarelliste

http://www.davidchauvin.fr/

– Né en 1972 à La Roche Sur Yon (85), il réside à Rocheservière , diplômé en horticulture, il travaille pour les espaces verts de la ville.
– Mai 2001, il se passionne pour l’aquarelle suite à l’achat d’ une boîte de couleurs.
La goutte d’eau endormie quelque part dans ses souvenirs se réveille pour ne plus le quitter (*).
– Autodidacte, il dessine, apprend la perspective, se familiarise avec la lumière, l’ombre et la couleur et surtout apprend beaucoup en regardant au hasard de ses rencontres. Fervent admirateur d’aquarellistes de renommée internationale comme Ewa Karpinska, et Jean Louis Morelle entre autres, il s’envole vers un style bien à lui tant au niveau de la technique que par le choix des sujets.
– 2002, première participation à un concours de peintres de rues, où il se fait remarquer et récompenser. Puis, son quotidien est de travailler, seul, puis exposer. C’est décidé, il sera peintre professionnel. Les expositions et participations à des salons locaux, nationaux s’enchainent rapidement et c’est très vite la reconnaissance du public suivi d’un succès indéniable.
La lecture de ses aquarelles dévoile un style personnel, une maitrise parfaite de l’eau sur le papier sans oublier l’art des contre-jours. Mettre en place les sujets avec rigueur, capter la lumière en jouant sur la juste couleur, voilà la clef de sa réussite.

(*) L’histoire de la goutte d’eau :
 » Une simple goutte, doucement colorée , aussi discrète que probablement involontaire, déposée en marge d’une petite carte postale. A la hauteur de mes yeux d’enfant, sur la froide et blanche porte du frigo, ses délicates et chaudes lumières rayonnaient.
Une simple goutte d’aquarelle, souvent merveilleuse mais toujours mystérieuse, qui longtemps m’accompagna dans mes pensées vagabondes. Une simple goutte, qui pourtant un jour, disparut de mes yeux, disparut de ma vie, comme on jette un trop vieux frigo.
Mais une simple goutte, qui sans crier gare, vingt plus tard, dans ma mémoire, et dans mes yeux se réveilla, se sublima. Plus belle, plus grande, plus lumineuse et mystérieuse encore que dans mes souvenirs d’enfant, je décidais de ne plus la perdre, de ne plus l’oublier.
Une simple goutte devenue lumière…….. » (David Chauvin).

Merci pour ce regard simple et sensible que vous portez vers les choses du quotidien. Sublimé par votre talent, ce regard nous transporte . Merci de nous l’offrir ce soir.